Guin sur courant alternatif

Veröffentlicht: 29. Januar 2015 von cbaeriswyl in Saison 2014/2015

Décimés par les blessures, les Singinois sont péniblement venus à bout de Star-Lausanne 4-3. Une victoire à la Pyrrhus avec les blessures de K. Roggo et Catillaz.

Julien Brot (#18) mit dem 2:1 Anschlusstreffer  auf dem Stock.

Julien Brot (#18) mit dem 2:1 Anschlusstreffer auf dem Stock.

Malgré un départ canon ponctué par deux réussites inscrites en moins de sept minutes, Guin a dû s’arracher dans la seconde moitié du match pour venir laborieusement à bout 4-3 de Star-Lausanne, lanterne rouge de ce masterround. Le taureau singinois ne s’est pas offert la soirée rodéo souhaitée. Pour les paillettes et Cie, niet ! Il faudra repasser. Ce sont plutôt les banderilles verbales décochées par l’entraîneur Thomas Zwahlen et ses réajustements tactiques qui ont fait effet. Tardivement certes, mais suffisamment.

Côté positif, Guin grappille un rang et revient à la 3e place. Aspect négatif, K. Roggo et Catillaz, blessés, n’ont pas terminé la rencontre. On appelle cela une victoire à la Pyrrhus. L’infirmerie de Sensee apparaît débordée avec sept pensionnaires, auxquels s’ajoutent trois intermittents… «Dès le premier engagement, j’ai senti que mon équipe n’était pas dans un grand soir, déplore le technicien singinois. Et face à ce type d’équipe, cela devient difficile. D’ailleurs, ça l’a été. L’explication? Le grand nombre de blessés qui nous oblige à rebrasser sans cesse nos lignes.»

Temps mort judicieux

Nanti d’un crédit de deux unités, Guin semblait en mesure de dicter sa loi. Sans contradicteur. Las. C’était compter sans un relâchement coupable, matérialisé par des inattentions défensives, des soucis de sortie de zone, le tout doublé d’une insécurité générale. Les routiniers lausannois mirent aussitôt le pied à l’étrier et exploitèrent sans gêne les mansuétudes de leur hôte. Et avant la mi-match, ils avaient renversé la vapeur, à grand renfort de fore-checking.

«La grand nombre de blessés nous oblige à rebrasser sans cesse lignes»
Thomas Zwahlen

Thomas Zwahlen utilisa son temps mort. Choix judicieux qui remit ses protégés en selle. L’égalisation de Sassi, le meilleur Fribourgeois hier soir avec Abplanalp et le prometteur Dousse, servit de déclic. «Nous avons enfin pu mettre la pression souhaitée.» Soulagé, Thomas Zwahlen. L’ultime période ses résuma en un soliloque de la phalange singinoise, enfin branchée sur la bonne prise. Au terme d’un formidable passe-passe, le binôme Abplanalp-Sassi assura l’essentiel à la 47e minute.

Effectif décimé

Guin bouclera sa dernière ligne droite avant les play-off avec un effectif décimé. Gros soucis à la lecture du programme: Sion, Franches-Montagnes et Forward Morges. «Le masterround peut être un super laboratoire d’essai quand on peut évoluer avec quatre lignes. Il devient hyper difficile lorsqu’on doit bricoler avec moins de trois lignes.» Thomas Zwahlen n’a pas fini de se triturer les méninges.

Texte : Gilles Liard – La Liberté / Détails : Regio-League

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s